La LIR - Compagnie Médiévale de Savoie
Merci de prendre connaissance des modifications dans le forum calendrier.
Et surtout de vous manifester quand à votre présence.

Le francoprovençal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le francoprovençal

Message par Karolane le Ven 6 Déc 2013 - 12:03

Faute d'avoir trouvé une catégorie lui correspondant mieux,je poste mon sujet traitant du vieux français ici (un admin passant par là pourra le déplacer s'il lui trouve une meilleure place).



Ceci est une carte des différentes variété de français parlées en France à partir du XIIème siècle. (A noter que le Basque, le Breton, le Flamand, le Catalan et les parlers germaniques ne constituent des variétés de français mais bien d'autres langues, il existe également l'Anglo-Normand, qui lui, est une variété de français mais qui n'apparaît pas sur la carte parce que comme son nom l'indique il est parlé en Angleterre.) Les langues d'oc (ou occitan) et langue d'oïl sont majoritaires (on les nomme oïl et oc parce que ce sont les deux façons différentes de dire "oui" dans le nord et le sud).
Dans la région qui nous concerne on parle francoprovençal dont je vous donnerai ici des exemple à chaque fois que j'en trouverai.
Je commence par un texte de Marguerite d'Oingt (~12401310), une mystique très connue à son époque. Elle aurait eu des visions du Christ en songe. C'est une moniale de l'Ordre des Chartreux et elle est contemporaine de Philippe le Bel et du pape Clément V. Elle a écrit Speculum, "le miroir" en latin, pour retranscrire ses visions :
"Oy me semble que jo vos huy dire que quant vos aves huy recontar alcuna graci que Nostri Sires a fayt a acuns de ses amis, que vos en vales meuz grant tens. Et per co que jo desirro vostra salut assi come jo foy la min, je vos diroy, al plus briament que jo porroi, une grant cortesi que Nostre Sires a fait a une persona que jo conoisso non a pas mout de tens. Et per co que illi vos tort a plus grant profet, jo vos direy la reyson per que crey que Deus la ly a fayt."

Traduction : Il me semble que je vous ai entendu dire que, quand vous avez entendu raconter une grâce que Notre-Seigneur a faite à certain de ses amis, vous en deveniez meilleur pour longtemps. Et parce que je désire votre salut comme je désire le mien, je vous dirai, le plus brièvement que je pourrai, une grande faveur que Notre-Seigneur a faite à une personne que je connais, il n'y a pas longtemps. Et pour que cela tourne à votre plus grand avantage, je vous dirai la raison pour laquelle je crois que Dieu lui a fait cette faveur.
Dès que j'en aurai l'occasion je vous donnerai également des documents audio de prononciation de la langue de l'époque car il existe des reconstitutions très sérieuses !
avatar
Karolane

Messages : 61
Date d'inscription : 21/11/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le francoprovençal

Message par Nini le Dim 8 Déc 2013 - 19:06

Voilà qui est bien intéressant!
Merci
avatar
Nini

Messages : 458
Date d'inscription : 25/11/2010
Age : 34
Localisation : Belley

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le francoprovençal

Message par Karolane le Mer 11 Déc 2013 - 18:19

Bon cette fois je suis très fière de moi ! J’ai enfin trouvé un texte originaire de Savoie du XIVème siècle (celui de Marguerite d’Oingt a été écrit près de Lyon). L’auteur est encore une femme, Bonne de Berry (1365 † 1435) mais elle est cette fois directement rattachée à la maison de Savoie puisqu’elle est l’épouse du comte Amédée VII. C’est d’ailleurs une lettre qu’elle lui adresse depuis « ripalie » c'est-à-dire le château de Ripaille (la résidence préférée de la famille de Savoie à cette époque) construit pendant la seconde moitié du XIVème siècle et qui était une terre de chasse des comtes de Savoie depuis le XIIIème siècle.

 
« mon tresredoute segneur je me recomande a vous si treshumblemant come je puis plus et vous plese savoir que le plus grant dezir que aye c'et de sauoir votre bon etat le quel je prie a dieu qui soit si bon come je dezire si vous suplie qui vous plese de le moy fere sauoir si souant come il vous plera por l'ayse de mon cuer qui sera toutes les foys que je pouray sauoir bonnes noveles mon tresredoute segneur se de l'etat de par deza vous plet sauoyr madame et moy et amé votre fis etion en bon point la mercy de notre segneur qui soit ensi de vous mon tresredoute segneur madame enuoye metre guillaume par devers vous si vous supli mon tresredoute segneur qui vous plese por l'amor de moy avoir le por recommande car en bonne foy mon segneur c'et vn bon home et je hysuy bien tenue por ce que je vous ay dit autre foys si vous suply qui se coynese que mes prieres li ayet valu et je ne vous say autre chose que etcrire mays que je pance que nous ne nous vayrons pas si tout come je cuydoye dont il m'anye tant come il pourayet plus toutes foys pance je se hon ne se change que vous le sares byen tout je pri dieu qui vous doint se que votre cuer et le myen dezire
etcrit de ma main en ripalie
votre treshumble et obeissant bonne de berry »
 
Dans la retranscription proposée dans l’ouvrage La Royale Dynastie de Savoie une ponctuation avait été ajoutée (des virgules, des points, des majuscules, des retours à la ligne…). Mais après étude du document d’origine, comme aucune de ces marques de ponctuation ne s’y trouvait (les règles de ponctuation apparaissent au XVIème et XVIIème siècle, avec l’usage de l’imprimerie et la normalisation du français) je les ai enlevées pour vous permettre de lire le texte en l’état.
Pour faire simple, si jamais vous n’y comprenez rien : Bonne de Berry écrit à son époux le comte Amédée VII, qu’elle appelle « mon très redouté seigneur » (personnellement je n’appellerai jamais mon mari comme ça !), pour lui demander comment il va, lui dire qu’elle, son fils et probablement sa belle-mère (Madame désigne souvent une femme importante ou d'âge mûr quand on ne précise pas le nom) se portent bien et puis que bon, quand même, elle serait contente d’avoir de ses nouvelles et que ce serait sympa qu'il se magne de lui écrire (mais elle formule ça très poliment). Sa belle-mère lui envoie un certain Guillaume (un chevalier ?), dont elle lui a déjà parlé et qu’elle lui recommande chaleureusement. Elle termine en priant Dieu de leur donner à tout deux ce que leur cœur désire (hu, hu) et précise le lieu d’écriture de la lettre suivi de son nom.
 

Et puis un second pour le plaisir :

« Tournois de mai 1353
Le Comte Amé, après son expédition en Valais, pour célébrer la prise de Sion où le jeune Amédée avait reçu l'accolade, fit crier joutes à Bourg-en-Bresse, et les fit annoncer de près et de loin. Les chapitres disaient ainsi :
'Sachent, tous nobles et gentilshommes, qu'au premier jour de Mai se trouveront douze nouveaux chevaliers, lesquels, pendant trois jours, seront attendant tous venants, un chacun par sept atteintes. Celui du dehors qui mieux fera le premier jour aura le baiser de quatre dames, et de chacune une verge d'or, celui qui mieux fera le second jour aura le baiser d'autres quatre dames, et chacune une verge d'or, celui qui mieux fera le troisième jour aura le baiser d'autre quatre dames, et de chacune une verge d'or, au quatrième jour se fera le beordis à tous venants.' »

Avant toute chose, pour tous ceux qui ricanent bêtement derrière leur ordinateur (je vous entends !), une verge d’or est un anneau d’or (ouais c’est tout de suite moins marrant…).
Je vous retranscris ici une annonce officielle de joutes du milieu du XIVème siècle parce que je pense que c’est le genre de texte susceptible d’intéresser les combattants. Mais je précise au passage qu’il ne s’agit manifestement pas du texte de l’époque. C’est une traduction en français moderne, seul le fond du texte est conforme à l’annonce dictée par le Comte Amé. Le texte est en français moderne, et la ponctuation a été modifiée (ajout de majuscules, de virgules, de points, etc.). Ne le prenez donc pas pour un authentique texte du XIVème !

(Les deux textes proviennent d’un livre que vous pouvez emprunter à la médiathèque Jean-Jacques Rousseau : Monique Dubois, Daniel Bouvier-Belleville et Michel Dubois, La Royale Dynastie de Savoie (Une vie de Famille), 2011, éd. Cléopas Editions, Evian les Bains)
 
avatar
Karolane

Messages : 61
Date d'inscription : 21/11/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le francoprovençal

Message par Joris le Mer 11 Déc 2013 - 22:51

Un anneau d'or !  oui d'un coup on comprend mieux... *sifflote*

Mon très redouté seigneur, et répété plusieurs fois en plus, devais y avoir une bonne ambiance lorsqu'il était réunit...


Merci pour ce texte ! et aussi pour le sujet sur le Francprovencal.

________________________________
Dufayard "L'embrancheur" qu'ils disaient.....
avatar
Joris

Messages : 592
Date d'inscription : 11/10/2012
Localisation : Saint Alban Leysse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le francoprovençal

Message par Karolane le Mer 11 Déc 2013 - 23:12

C'est avec plaisir ! J'ai aussi trouvé un super texte sur l'adoubement des chevaliers, je vous le recopierai quand j'aurai le temps.
avatar
Karolane

Messages : 61
Date d'inscription : 21/11/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le francoprovençal

Message par Humbert de la Vallée le Jeu 12 Déc 2013 - 3:37

" Redouté Chef "... Sifflote aussi...
 

________________________________
Ad Vitam Amorem Deum
avatar
Humbert de la Vallée

Messages : 5605
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 48
Localisation : La Bourgogne attaque Calais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le francoprovençal

Message par Karolane le Jeu 12 Déc 2013 - 3:38

Ha ha ! N'y pense même pas ! xD
avatar
Karolane

Messages : 61
Date d'inscription : 21/11/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le francoprovençal

Message par Humbert de la Vallée le Jeu 12 Déc 2013 - 3:40

Ben tiens !!!
En tout cas j'aime bien cette rubrique.
A voir si il ne faudrait pas lui ouvrir une place pour elle toute seule.

________________________________
Ad Vitam Amorem Deum
avatar
Humbert de la Vallée

Messages : 5605
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 48
Localisation : La Bourgogne attaque Calais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le francoprovençal

Message par Karolane le Jeu 12 Déc 2013 - 3:46

Oui on peut la déplacer ça ne me pose pas de problème, d'autant que je n'ai pas encore eu l'occasion de fouiller le magasin de la médiathèque qui est rempli de livres (et de manuscrits !!!) régionaux, ni de me rendre aux archives départementales, mais quand je l'aurai fait, j'aurai très certainements beaucoup d'autres textes à vous montrer.
Ce que je cherche surtout ce sont des formules de politesse ou des expressions courantes et faciles à comprendre à notre époque, qui utilisées dans des reconstitutions seraient à la fois compréhensibles de tous et parfaitement authentiques.
Parce que quand même, ce serait trop dommage d'expliquer que le chevalier porte les couleurs de la dame qu'il kiffe...
avatar
Karolane

Messages : 61
Date d'inscription : 21/11/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le francoprovençal

Message par dauphine de bretagne le Jeu 12 Déc 2013 - 23:00

moi jaime bien mais ya pas des images avec parce que j'aime beaucoup lire mais ma tete a tres mal .... taurais pas un bd de l'époque ?? ok je sors ..... suis partis loins de l'autre coté de la galaxie !!!

________________________________
"les gens sont stupides: ils croient les choses parce qu'ils ont envie d'y croire ou qu'ils ont peur qu'elles soient vraies"
ceci est ta première leçon et la plus importante maitrise en l'art et tu auras une chance de parvenir à tes fins.

l'épée de vérité - Terry Goodkind
avatar
dauphine de bretagne

Messages : 284
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 29
Localisation : entre ici et là-bàs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le francoprovençal

Message par Karolane le Ven 13 Déc 2013 - 16:09

Non ne sors pas ! Reviens ! Bien sûr que j'ai ce qu'il te faut (je suis incollable sur les livres ! ^.~). Une dame lettrée très intéressante, Catherine Meurisse, a publié une bd amusante sur l'évolution de la langue et les grands auteurs français de l'histoire qui s'appelle Mes hommes de lettres.
C'est drôle, grinçant et c'est fait par une linguiste qui explique l'histoire littéraire très simplement, la partie sur le Moyen Age est géniale et très synthétique, je te le recommande :

avatar
Karolane

Messages : 61
Date d'inscription : 21/11/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le francoprovençal

Message par Karolane le Sam 18 Jan 2014 - 18:51

Je viens de trouver un joli texte de 1315, extrait du Dit des Alliés (que vous pouvez lire en entier ici http://www.jstor.org/stable/23399443?seq=2 ). Il est écrit sous le règne de Charles IV (troisième fils de Philippe le Bel, regardez Les Rois Maudits pour le resituer http://www.youtube.com/watch?v=rdWfEPbrwIk ) et il conseille au souverain de se montrer ferme à l’égard des ligues qui s’attaquent à la couronne :

« Tu dois estre pierre adurée,
Et glaive aceré et espée
Pour maintenir ton tenement ;
Si que ne soit pas mesprisée
France en ton temps, ne diffamée,
Dont tu as le couronnement. »

C’est assez simple à comprendre mais je vous le traduis en français moderne au cas où : Tu dois être pierre endurcie, et glaive acéré et épée pour maintenir tes possessions. Afin qu'en ton temps ne soit pas méprisée ni diffamée la France dont tu portes la couronne.

Le genre de recommandations qui ne feraient pas de mal à nos hommes politiques…

EDIT : Malgré le sujet dans lequel je poste ce texte, il n'est pas rédigé en francoprovençal, c'est du français de Paris.
avatar
Karolane

Messages : 61
Date d'inscription : 21/11/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le francoprovençal

Message par Humbert de la Vallée le Lun 20 Jan 2014 - 11:53

français de Paris

Arghhhhhhh

________________________________
Ad Vitam Amorem Deum
avatar
Humbert de la Vallée

Messages : 5605
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 48
Localisation : La Bourgogne attaque Calais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le francoprovençal

Message par Karolane le Lun 20 Jan 2014 - 12:08

Et tu crois que le français de France, celui que nous parlons tous, est le français de quel région ? C'est pas de l'occitan ! Au XVIIème siècle on a commencé à définir le français de Paris (celui de la cour du roi précisément) comme la surnorme, c'est-à-dire le plus beau français qu'on pouvait parler, puis les politiques de centralisation successives ont assis le français de Paris comme seule langue du territoire (il y avait en fait une multitude de variations), c'est pour ça qu'au début du sciècle dernier, dans les écoles du Finistère il était écrit "il est interdit de cracher et de parler Breton". La disparition des patois n'est pas un processus naturel (ils n'ont pas disparu en Italie, en Allemagne et en Espagne), c'est une volonté politique...
avatar
Karolane

Messages : 61
Date d'inscription : 21/11/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le francoprovençal

Message par Humbert de la Vallée le Lun 20 Jan 2014 - 12:43

Petit rappel : lors des visites officielles avant le rattachement de la Savoie (1860), les pontes Parisien disaient que notre pays parlait le Français mieux que partout ailleurs.
Et cela grâce à Calvin (1509-1564) et à St François de Sales (1567-1622) dernier bastion de la Chrétienté contre le Calvinisme. Et pour que les textes soient compris de tous il fallait que les écrits soient dans une langue impeccable, ce qui à permis son évolution et son élévation.

________________________________
Ad Vitam Amorem Deum
avatar
Humbert de la Vallée

Messages : 5605
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 48
Localisation : La Bourgogne attaque Calais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le francoprovençal

Message par Karolane le Lun 20 Jan 2014 - 12:48

Oh c'est génial, je ne savais pas, ça veut dire que je vais pouvoir trouver des textes du XVIème siècle dans un très beau moyen français ! ^_^
avatar
Karolane

Messages : 61
Date d'inscription : 21/11/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le francoprovençal

Message par Humbert de la Vallée le Lun 20 Jan 2014 - 12:50

Exactement !!!

________________________________
Ad Vitam Amorem Deum
avatar
Humbert de la Vallée

Messages : 5605
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 48
Localisation : La Bourgogne attaque Calais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le francoprovençal

Message par Pildram le Lun 20 Jan 2014 - 20:19

alala gloire à St-François de Sales ! qui pour la petite anecdote a une jolie statue dorée sur la place de Thorens-Glières (avant elle était en haut de l'église). Sauf que Oh grand malheur ! Un jour sa belle plume qu'il tenait dans sa main a disparu ! "Sacrilège !Au voleur !" criait-on. Et finalement, elle a été retrouvée dans le parterre de fleurs devant... oui un vent brusque l'avait détachée de la main et fait tomber juste devant.

________________________________
Canari-raptor professionnel. Précautions à prendre : ne pas donner trop de sucre, et prévoir des bouchons d'oreilles.

king  Il était un chevalier, tirelire lir ; il était un chevalier, tirelire ...  jocolor
Enregistrer
avatar
Pildram

Messages : 1042
Date d'inscription : 18/02/2013
Age : 28
Localisation : Chambéry

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le francoprovençal

Message par Karolane le Sam 25 Jan 2014 - 17:32

Belle histoire ! ^_^

J'ai retrouvé un autre texte sympa.
Les obscurantistes qui ont tendance à croire que les hommes du Moyen Age étaient très différents de nous, seraient surpris d'apprendre que les préoccupations de l'époque étaient les même qu'à l'heure actuelle : la richesse, la gloire, les femmes... et le vin !
La Rochelle au XIIIème est l'une des terres viticoles connaissant la plus grande renommée. Elle est donc très fière de proclamer dans un joli poème que je vous retranscris ci-après, que son vin se trouve sur la table des grandes maisons de toute la France septentrionale, et de toute l'Europe du Nord :
 
« Je repais trestoute Engleterre
Bretons, Normands, Flamens, Galois,
Et les Escos et les Irois
Norois et cels de Danemarche
Jusque la dure bien ma marche »

« Moi je satisfais toute l'Angleterre
Bretons, Normands, Flamands, Gallois,
Et les Ecossais et les Irlandais,
Les Norvégiens et les Danois ;
Jusque là-bas s'étend mon domaine. »

Note : Ce texte n’est pas non plus en francoprovençal.
avatar
Karolane

Messages : 61
Date d'inscription : 21/11/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le francoprovençal

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum