La LIR - Compagnie Médiévale de Savoie
Merci de prendre connaissance des modifications dans le forum calendrier.
Et surtout de vous manifester quand à votre présence.

Le couvre-chef civil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le couvre-chef civil

Message par Dame Aliénor le Jeu 12 Aoû 2010 - 10:05

source de l'article : Histoire et images médiévales, n°32
source des informations : images peintes et sculptées, récits, documents administratifs...

A la fin du Moyen Age, le parement de tête n'est pas un simple ajout fantaisiste individuel. Au contrainre, se couvrir la tête est une habitude aussi permanente que de mettre une robe sur ses sous-vêtements. Cependant, tous ne portent pas le même couvre-chef.

L'habit de tête répond à des fonctions multiples, les principales étant la protection et la parure dans le respect des normes médiévales.

=> Les hommes protègent leur tête des effets du climat : les calendriers laissent deviner une adaptation des tenues aux saisons. Ainsi, le chapeau de paille se porte-il volontier pendant la saison estivale autant par les hommes que par les femmes. Celles-ci peuvent aussi protéger leur tête avec une pièce de tissu léger plus ou moins façonné (fichu ou coiffe). La tête est généralement protégée la nuit, dans tous les milieux sociaux, par un bonnet (couvrechef); Le temps de l'apprentissage de la marche, les enfants peuvent être protégés des chutes grâce à un bourelet de paille. En revanche, tous les petits, jusqu'à l'âge de raison, sont représentés tête nue.

=> Dans les métiers, les coiffures sont avant tout fonctionnelles : lors des tâches salissantes et dangeureuses, le port du couvre-chef s'avère utile, même si aucun métier n'exige un couvrant de tête spécifique. cependant, certains métiers de bouche exigent une certaine hygiène qui implique une coiffe en toile.

Toutefois, dans l'image comme dans la pratique, le couvre-chef est avant tout un élément de distinction. Il répond à des usages moraux et symboliques. Saint Paul, dans son premier Epitre aux Corinthiens, conseille vivement aux dames de se couvrir lors des représentations religieuses tandis que les hommes resteront tête nue. L'usage s'étend progressivement une obligation sociale/ Toute femme mariée couvre ses cheveux (gardés longs) en intérieur comme en extérieur, mais les jeunes filles à marier laissent leurs cheveux déliés. Les hommes se découvrent en privé, pendant les offices religieux ou encore pour s'adresser à une personnage plus important. Dans tous les cas, le couvre-chef se tient à portée de main.

Le vêtement peut aussi avoir une symbolique politique: exemple du chapeau pointu des juifs ou encore le chapeau de pèlerin, rond et orné d'une coquille.

Selon la morale médiévale, sans le chapeau, le costume reste incomplet. De fait, le couvr-chef doit convenir à son porteur. L'exubérance excessive dans le parement de tête féminin a donné matière à critique aux moralistes : les grands atours pointus du XVe siècle ont ainsi pris l'allure de cornes animales qui rapprochent la femme de la bête. D'ailleurs, le terme "hennin" ne désigne pas, au XVe siècle, une grande coiffure conique mais une injure proférée par un moine contre les femmes portant une coiffe pointue. Le hennin véritable n'apparait qu'au XVIe siècle.
Toutefois, le luxe n'est pas interdit lorsqu'il est bien porté : Olivier de la Marche (Xve siècle) offre à sa mie un chaperon orné d'orfèvrerie, symbole de richesse et de luxe.


Les Types de Couvre-chefs

=> Chapeau de chapeliers : désigne les coiffures rigides, formées d'une calotte et d'un bord, en feutre ou en paille. Plusieurs qualités de feutres sont proposées : celui du castor a été si largement diffusé qu'il est devenu synonyme. De qualité supérieure, il est utilisé pour une clientèle aisée.
Les couleurs sombres sont les plus utilisées mais les ornements varient. Ainsi, les bords de la calottes peuvent être relevés, les poils du feutre sont ou non tondus. A la fin du XIVe siècle, la cour du duc de Bourgogne Philippe le hardi connait une mode très variée : feutres bordés de fourrure, doublés de tissu, teint de diverses couleurs, brodés de devises...

=> Les couvres-chefs de tissus

Il existe des couvres-chefs de dessous et de dessus. Les toiles de lin, de coton et de chanvre sont utilisés pour le dessous : portés directement sur les cheveux. En journée, les dames portent cette coiffe agrémentée de dentelle. Pour les hommes, la cale (ou calotte) est très répandue.
Les drapiers fournissent les draps de laine pour les couvre-chefs de dessus. A la fin du XIVe siècle, Jean sans Peur apprécie les chapeaux de velours, sortes de gros bonnets à revers, bouffants sur le dessus.

=> La dame et ses atours

Dans le domaine de la parure, cercles, couronnes et chapeaux sont faits d'orfèvrerie, de plumes, de perles et de fleurs. Il s'agit de coiffures uniques et originales, réservées aux grands pour les circonstances particulières (mariage, fête aristocratique). Les atours féminins du XVe siècle associent la coiffure (mise en forme des cheveux) à des accessoires capillaires en tissu, métal. Cheveux et coiffe sont fixés le matin à l'aide de quelques épingles et doivent tenir toute la journée;
Le principe est toujours le même : les cheveux, domptés par un grillage de gaze (résille) accueillent trois types d'atours qui peuvent se combiner : la huve (structure rigide en fil métallique), le bourrelet et la toque (appelé à tort le hennin). Selon le gout du moment, ces atours sont recouverts d'un voile de toile blanche et très fine, le volet.
Ces atours sont particulièrement chers et il faut une fortune bien installée pour se la permettre, d'autant plus qu'ils entravent les mouvements. Ils sont néanmoins garants d'une bonne intégration dans le groupe aristocratique dans lequel la femme a une position singulière.

ps : j'ai quelques photos mais je n'ai pas pu les trouver sur le net...
avatar
Dame Aliénor

Messages : 346
Date d'inscription : 05/06/2010
Age : 29
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le couvre-chef civil

Message par Robin des buissons le Jeu 12 Aoû 2010 - 15:46

très intéressant ! mais alors mon chapeau de robin des bois en cuir ne serait pas histo ? je ne vois aucun mention du cuir quelque part...

________________________________
"-Compagnie.. en avant marche !"
Et ils m'ont pas suivi ces guappes...
avatar
Robin des buissons

Messages : 860
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 31
Localisation : Chêne-wood

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le couvre-chef civil

Message par Humbert de la Vallée le Jeu 12 Aoû 2010 - 16:04

Et paf le chien...

________________________________
Ad Vitam Amorem Deum
avatar
Humbert de la Vallée

Messages : 5557
Date d'inscription : 03/06/2010
Age : 48
Localisation : La Bourgogne attaque Calais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le couvre-chef civil

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum