La LIR - Compagnie Médiévale de Savoie
Merci de prendre connaissance des modifications dans le forum calendrier.
Et surtout de vous manifester quand à votre présence.

Le chablais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le chablais

Message par l heretique le Mer 8 Déc 2010 - 11:51

Source wikipedia

Le Chablais a son origine de part et d'autre du Rhône, au «sommet» du Léman. Il avait pour capitale Saint-Maurice D'Agaune et regroupait 30 communes. Au XIe siècle, il devient une possession de la Maison de Savoie. Amédée III incorporera à ce territoire dit du «Vieux Chablais» la région de Thonon à Douvaine. Par opposition, cette dernière prendra le nom de « Nouveau Chablais ». Les princes de la Maison de Savoie séjournaient sur les lieux réclamant leur présence, notamment au Château de Chillon, dans le pays de Vaud, et au Château de Ripaille, près de Thonon.L'Abbaye de Saint-Maurice d'Agaune, fut fondée en 515 par le futur roi burgonde Saint Sigismond à l'emplacement d'un sanctuaire plus ancien abritant les restes de Maurice, martyr du IIIe siècle, érigé par Théodore ou Théodule, premier évêque connu du Valais.Le comte Amédée III de Savoie qui du fait que la Maison de Savoie avait, depuis l'empereur Conrad le Salique, un droit de gouvernement sur le Chablais, prit prétexte d'une mauvaise administration du lieutenant impérial pour s'emparer des provinces du Chablais, puis de la vallée d'Aoste, et s'octroyer le titre de « duc de Chablais ». En 1128, il agrandit son domaine en ajoutant à son gouvernement — ce qu'on appelait le « Vieux Chablais » — la région s'étendant de l'Arve jusqu'à la Dranse d'Abondance, formant ainsi le « Nouveau Chablais », dont Saint-Maurice d'Agaune devint la capitale.En 1475, les Valaisans, suite à la victoire de la Planta, acquièrent une partie du Vieux Chablais. Cependant, Monthey et la partie inférieure du Valais restent sous l'autorité de la Maison de Savoie, mais les Bernois occupent l'année suivante le Chablais vaudois, qu'ils doivent rétrocéder à la Savoie en 1478, tout en conservant Aigle, Bex, Ollon et les Ormonts.En 1536, Berne déclare la guerre au duc de Savoie; les troupes conduites par Naégali traversent le pays de Vaud sans rencontrer beaucoup de résistance. Naégali occupe tout le nouveau Chablais jusqu'à Thonon en passant par Genève où il est accueilli en libérateur.Les Valaisans accueillent mal la nouvelle de l'invasion bernoise. Après la prise du pays de Vaud, ils s'inquiètent et craignent que Berne n'occupe Monthey et la région lémanique de la Savoie. Après en avoir informé le duc de Savoie, les Valaisans descendent occuper le territoire de Saint-Maurice à Évian pour le défendre et assurer le maintien de la foi, avec la promesse de le rendre plus tard au Duc, contre remboursement de leurs frais.Les communes de Saint-Gingolph (1er février), Évian (le 9), les communautés de la vallée d'Abondance, de Vacheresse et de Bonnevaux (le 20), puis celles de Saint-Jean-d'Aulps et du Biot (le 22) adhèrent très rapidement aux nouvelles autorités. En 1553, Emmanuel-Phillibert de Savoie souhaite reprendre les États perdus par son père. Il réclame le patrimoine de ses ancêtres en région lémanique. Mais ses anciens sujets du canton de Vaud ne désirent plus redevenir Savoyards ni catholiques.En 1564, un compromis est trouvé, et le 30 octobre 1564, le traité de Lausanne est signé. Berne restitue avec le pays de Gex et Gaillard, le Chablais occidental (ou bailliage de Thonon) mais garde les possessions vaudoises.Un traité, ratifié à Sion le 23 mars 1569 et à Chambéry, le 4 avril, fixe définitivement la frontière des deux États à la Morge de Saint-Gingolph. Le Valais restitue au duc de Savoie les gouvernements d'Évian et de Saint-Jean d'Aulps, mais garde celui de Monthey.
avatar
l heretique

Messages : 1767
Date d'inscription : 03/06/2010
Localisation : pile poil sur la frontière de la folie

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum